Les Rencontres-Débat du CIPA

 

L’homme planétaire : empathie et/ou barbarie ?

Samedi 23 novembre 2019

Télécharger le programme

De 9 h à 18 h – Salle Oslo
FIAP – 30 rue Cabanis – 75014 Paris (métro Glacière)

avec

Agnès Antoine, psychanalyste ‑ Michel Brouta, psychanalyste ‑ Jeanne Burgart Goutal, philosophe

Marie-Laure Dimon, psychanalyste – Christine Gioja Brunerie, psychanalyste –Yolanda Gampel, psychanalyste

Sophie Gosselin, philosophe – Pascale Hassoun, psychanalyste – Louis Moreau de Bellaing, sociologue

Jean Nadal, psychanalyste – Monique Selim, anthropologue

Notre civilisation occidentale fut à la fois élevée et délimitée par un idéal commun, celui des Droits de l’homme. Ces droits ont favorisé son instauration sur fond de rationnel du progrès humain. Celui-ci a été un élément moteur de l’idéal, la science contribuant à sa suprématie. Le XIXe siècle a donc mêlé ces deux idées et, selon Marcel Mauss, ce siècle a pris la civilisation pour La civilisation, chaque nation et chaque classe sociale ayant fait de même.

Aujourd’hui, la mondialisation promeut toujours plus d’individualisme, bien que paradoxalement saturée par du même. Que devient l’universel dans le libéralisme ? La mondialisation, avec le capitalisme, a continué à imposer l’unicité comme l’image d’un universel et ceci par les normes, les procédures, avec un management en voie d’homogénéisation dans ses modes de gestion. Pour Monique Selim, « cet universel a poursuivi l’annexion de l’autre, le différent, le réduisant au même à travers un modèle de société occidentale, tout en contribuant à libérer la société de l’arrimage au patriarcat. »

Lire la suite…